Technologie anti-bruit pour les casques audio : de quoi s’agit-il exactement ?

Si vous avez déjà cherché à acheter une paire d’écouteurs ou un casque, je parie que vous avez dû croiser l’expression « anti-bruit » ou « réduction de bruit » une ou deux fois. Je parie également que vous n’avez pas vraiment su de quoi il s’agissait à ce moment précis. Ce n’est pas votre faute : en fonction du contexte, la technologie anti-bruit ou réduction de bruit peut signifier pas mal de choses et les entreprises ne sont pas vraiment cohérentes dans leur utilisation du terme. Essayons de résoudre l’énigme.

Tout d’abord, il existe deux types de technologies anti-bruit : l’une touche au microphone et l’autre, aux écouteurs eux-mêmes. Le premier type permet à la personne à l’autre bout du fil d’entendre votre voix au lieu du boucan qu’il y a dans le bar depuis lequel vous appelez. Le deuxième type vous protège vous – le porteur – afin que vous ne soyez pas dérangé par ce bruit de bar.

Regardons cela d’un peu plus près.

Technologie anti-bruit dans le microphone

Cette technologie ne vous bénéficie pas directement. Mais elle aide les autres à mieux vous entendre. Les micros anti-bruit sont conçus pour capter votre voix et neutraliser les bruits de fond.

Différents facteurs jouent un rôle dans cet effet anti-bruit, comme la forme et le positionnement du microphone, le traitement du signal numérique et autres caractéristiques techniques. Certains casques sont même équipés de bonnettes anti-vent qui éliminent pratiquement tout souffle.

Les casques les plus avancés utilisent plusieurs micros pour faire passer la technologie anti-bruit au next level. Comment ? Pour faire simple, les deux micros sont espacés d’une certaine distance, l’un étant plus proche de la bouche que l’autre. Tandis que ce dernier capte votre voix, l’autre capte davantage les bruits environnants. À l’aide d’un genre d’algorithme numérique, le système « soustrait » ensuite les bruits environnant de l’équation, pour ne laisser que votre voix. Ça peut sembler dingue, mais ça marche !

Les entreprises utilisent différents noms sexy pour leur système anti-bruit à double micro. Jabra appelle le sien Noise Blackout™ par exemple. Au final, le principe de base est le même. Votre voix a le feu vert alors que les bruits de fond sont stoppés au feu rouge.

Donc si vous ne voulez plus être l’ami à qui l’on demande tout le temps s’il est dans un tunnel ou sur le plateau d’un film d’action, un casque micro anti-bruit pourrait bien être ce qu’il vous faut !

La technologie anti-bruit dans les écouteurs

Voici ce à quoi la plupart d’entre nous pensent en entendant parler de « casques anti-bruit » : c’est un casque qui couvre les bruits environnants et qui permet à l’utilisateur de se concentrer sur sa conversation ou sa musique. Vous voyez les gens porter ce genre d’écouteurs sur les longs vols pour ne pas entendre les bébés qui pleurent et les bruits du moteur de l’avion.

C’est vrai, mais pour rendre les choses encore plus confuses, il existe deux types de technologies anti-bruit : la réduction de bruit passive et la réduction de bruit active. Quelle est la différence ? Je suis content que vous posiez la question …

La réduction de bruit passive

La réduction de bruit passive est obtenue par les caractéristiques physiques du casque, comme son design et les matériaux utilisés. C’est vraiment juste une expression complexe pour décrire l’effet qui se produit lorsque vous portez votre casque. Les cache-oreilles massifs que portent les travailleurs de chantier ? Bingo : casque à réduction de bruit passive.

La réduction de bruit passive est la plus performante quand il s’agit de couper les sons irréguliers et de haute fréquence, comme votre collègue Pierre qui ne veut pas s’arrêter de parler avec grand enthousiasme du dernier épisode de sa série préférée. Majoritairement utilisée pour les casques de musique, certains nouveaux casques de bureau sont également conçus pour couvrir vos oreilles et bloquer les sons extérieurs. Si vous travaillez dans un environnement de travail type open space, un casque de ce type pourrait bien être un envoyé du ciel !

La réduction de bruit active

La réduction de bruit active utilise une technologie plus avancée pour… roulement de tambour… supprimer le bruit de manière active ! Voici le principe de base : elle détecte et analyse le modèle de son entrant et génère un signal miroir « anti-bruit » pour l’annuler. En conséquence, le niveau de bruit arrivant à vos tympans est drastiquement diminué.

Ce type de réduction de bruit est le plus performant quand il s’agit de contrer les sons réguliers et de basse fréquence, comme les ventilateurs de plafond, les bruits de moteur, ou ce même collègue qui n’arrête pas de chantonner le générique de sa série préférée. Vous trouverez habituellement la technologie de réduction de bruit active dans les casques stéréo, qui ont la capacité de recouvrir vos deux oreilles et d’éliminer réellement le bruit, mais certains casques mono utilisent cette technologie pour vous aider à mieux entendre.

La plupart des casques modernes utilisent la technologie anti-bruit micro et casque pour améliorer votre conversation des deux côtés de la ligne.

En savoir plus